Accueil / Historique / Georges Huard

Les trains électriques Jouef - Georges Huard

Georges Huard

Georges Huard signe en 1931 un contrat d'agent commercial pour vendre des articles de boissellerie produits autour de Champagnole, de ce qui deviendra par la suite JeuJura. Bien qu'étant parisien, Georges Huard possède alors une bonne connaissance du marché du jouet et du milieu jurassien par sa fonction de commercial pour créer en 1944 la firme « Le Jouet Français ». Avant 1949, apparait un premier autorail Transsaharien « Alger-Tombouctou », en tôle lithographiée à l'échelle HO. Jouef commercialisera également des articles ménagers en plastique. II existe aussi une production de jouets de bazar qui comprend des voitures, des canots en tôle et des jeux de chevaux.
Jouef se sert alors du savoir-faire régional pour la fabrication des trains électriques avec, le bobinage de moteurs électriques à Champagnole, les pièces plastique injectées; à partir de moules réalisés sur Oyonnax, la décoration des locomotives à Foncine et l'injection de zamac par des sous-traitants lyonnais.
En 1958, le contrat entre Georges Huard et Jeujura détenu par Bernard Liegeon est rompu.
Georges Huard cède Jouef en 1972, au milieu de l'age d'or des trains miniatures.

[haut de page]